L’intelligence émotionnelle - "Mise à nu ou communication authentique ?"

August 5, 2019

 

Nous sommes lundi et il est 8h30 et j’ai rendez-vous avec un nouveau groupe pour animer une séance de supervision d’équipe.  N’y eux ni moi ne nous connaissons.  Les participants sont en train d’arriver et la séance va bientôt démarrer …  Voilà ! Nous y sommes, la séance commence !

 

Qui sont ces hommes et ces femmes, ces professionnels de la santé ?  Certains en blouses blanches d’autres bleues (selon leur fonction). Je ne le sais pas encore mais je me réjouis de découvrir un petit peu leur monde, même si mon intervention ne porte clairement pas sur leur métier, mais sur la systémique (la dynamique de groupe), la communication interpersonnelle et la gestion émotionnelle des situations qu’ils rencontrent dans leur quotidien.  Tout un programme !

 

Et pour eux, qui suis-je au-delà de ma mission de mener cette séance de supervision ?  La question semble légitime comme ils ne me connaissant pas davantage que je ne les connais.  Nos mondes sont (en apparence) très différents … 

 

Brève présentation de mon nom et prénom et de mon parcours professionnel « Oui mesdames et messieurs, vous avez bien entendus, j’ai travaillé comme ingénieur EPFL en Systèmes de Communication pendant 18 années avant de faire une reconversion assez « radicale » vers l’accompagnement humain. »  Pour certains cela ressemble à un coup de folie, à une lubie, n’a ni queue ni tête ! Pour d’autres, cela fait raisonner une corde sensible en eux.  Pour moi il s’agit d’une suite logique, d’une continuité, d’une évolution de carrière avec comme fil rouge la communication qui continue de me guider.  Initialement axée sur la technologie (qui m’a rapidement déplu) pour revenir petit à petit à l’essence de la communication : celle entre humains, sans « device », smartphones et autres équipements télécom complexes et couteux pour au final … relier des humains par la communication.

 

Bref … revenons à notre équipe médicale !  Peut-être se demande-t-elle ce qu’un ex-Ingénieur EPFL en Systèmes de Communications va bien pouvoir leur apporter avec ses outils issus du coaching, de la PNL, de la CNV, de l’hypnose, de la pleine conscience, du Reiki, de la méditation, de l’énergétique et j’en passe.  « A quelle sauce va-t-il nous manger » se seront éventuellement dis certains·es !?

 

Après les salutations d’usage et le « fameux » bonjour, il est temps de briser la glace. Rien de tel qu’un petit « Point météo » pour bien commencer la journée.  Cela permet de savoir si nous allons prendre un peu de pluie, un bain de soleil ou bien un violent orage.

 

L’invitation que je fais à chacun·e consiste donc à partager (à tour de rôle) sa météo interne du moment : son prénom (afin de savoir qui est qui), l’émotion qui l’anime en cet instant précis (tristesse, joie, colère, dégout, surprise, peur), ses sentiments (p.ex déprimé, énergisé, abattu …) et ses pensées du moment.

 

« Quoi !!  Tout ça ??? » … m’est-il clairement apparu dans le regard d’un participant qui arborait pourtant un large et grand sourire !  En écho, je lui ai offert un sourire pour l’inviter à m’en dire plus … ce qui a parfaitement fonctionné.  Et lui de me répondre : « C’est une mise à nu !!! ».  Une mise à nu, pas du tout !

 

Mon invitation, pourtant très banale pour qui est rompu avec l’intelligence émotionnelle ou la CNV venait de mettre ce participant dans sa zone rouge !  Une zone de grand inconfort tellement mon invitation le contraignait à dire ce qu’il n’avait manifestement pas l’habitude de partager. Garder pour soi ses ressentis et ses émotions est pour nombre de personnes « la norme » à suivre !

 

« Non non, point d’invitation à se mettre à nu physiquement, soyez rassurés mesdames et messieurs !  Il s’agit (juste) d’une invitation à partager comment vous vous sentez ici et maintenant, en ce début de séance. »

 

Il m’aurait été possible de passer sur cet événement « comme chat sur braises » afin de ne pas m’y bruler les pattes.  Laisser chacun·e (continuer de) naviguer dans « sa zone de confort » (archi)connue où il·elle évolue jour après jour par habitude. Cela aurait été une solution de confort et de facilité !  Nous serions alors surtout restés à distance du potentiel de transformation alchimique qu’est l’accueil (par soi-même) de son propre ressenti émotionnel !

 

Nous y voilà donc ; au cœur de l’intelligence émotionnelle et plus précisément du « Self-Awareness » (la conscience de soi et de ce qui se passe en moi émotionnellement) et de son bon usage, deux ingrédients de base pour cultiver à chaque instant bien-être et équilibre intérieur.  Le hic, c’est que nous n’avons pas tous appris à nous écouter de façon consciente et bienveillante.

 

Certaines personnes, pays, peuples voire cultures se sont bâties sur une forme de distance émotionnelle.  L’éducation valorisant alors la froideur d’apparence, le flegme ou l’impassibilité qui « se doit » de cacher la colère, la peur ou autres émotion dite « négative » qui anime la personne.  « Surtout ne rien montrer » tel est le credo ! Quand pour d’autres, il faut montrer haut et fort qu’on est en colère afin de « vider son sac » pour revenir à une relation calme une fois la tempête essuyée.  Où est la vérité là-dedans ?

 

Il ne s’agit pas ici de faire le procès de cultures parfois vieilles de plusieurs dizaines, centaines d’années ou plus !  Mon propos est, davantage d’inviter chacun·e à questionner ses habitudes sur l’autel de la conscience et du rôle véritable des émotions, de ces précieux indicateurs qui nous renseignent sur ce qui se passe en soi et qui sont souvent très mal compris. Ainsi, « Renier toutes les émotions dites négatives est-il vraiment bénéfique pour moi ?  M’amputer d’une partie des informations que mon corps m’envoie, ne serait-ce pas une des causes de mon mal-être ? » …

 

Souvent dans le doute, par absence d’un mode d’emplois pertinent, par manque de connaissance ou par éducation on préfère rejeter ce que l’on ne comprend (connais) pas.  Et hop .. on jette allègrement le bébé et l’eau du bain !

 

Encore faut-il avoir appris que les émotions ne sont pas des monstres hideux qui débarquent quand on ne s’y attend pas pour nous faire perdre les pédales.  En fait c’est exactement le contraire !!  Elles nous veulent du bien (notre bien) en nous invitant à les écouter et à les comprendre.  Il s'agit en premier lieux de (re)découvrir leur mode d’emplois.  Celui que la société hyper-performance et conditionnée par un mental surpuissant n’est pas en mesure de nous enseigner.

 

Tant que nous mettons nos émotions de côté, que nous les renierons, c’est un peu comme si l’on jouait avec les mauvaises cartes en mains.  Une sorte de jeu truqué en somme.  Tôt ou tard, nous payerons le prix de l’arnaque que l’on tente naïvement de se faire à soi-même !

 

Reconsidérer la place des émotions dans notre vie, leur (re)donner leur juste valeur (celle de messagers bienveillants), comprendre la pertinence pour soi de les accueillir pleinement, de les laisser nous traverser afin qu’elle puisse partir une fois leur message venu à notre conscience, de les exprimer librement afin de nourrir des relations authentique avec soi-même (en premier lieu) et avec les autres (en second lieu), demande une certaine dose de courage.  

 

Alors oui ...

 « Cultiver son Intelligence Émotionnelle,
c’est être pleinement authentique »

et …

  • Authentique avec soi-même pour ....

  • Etre authentique avec les autres

  • Cela nécessite de se (re)connecter à notre nature sauvage, à notre instinct animal qui ressens et exprime librement ce qui l’anime et naturellement ...

  • Cela demande d’oser sortir d’une certaine forme de pensée normative

 

La bonne nouvelle c'est que parler vrai, de manière authentique, sans se mentir à soi-même, sans se voiler la face, ça s’apprend !

 

 

Christophe Ferrari

Révélateur de Talents (humains)

www.christophe-ferrari.com

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

« Rien n’est permanent, sauf le changement »

March 1, 2019

1/2
Please reload

Posts Récents

March 20, 2019

Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez moi
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Basic Square

CHRISTOPHE FERRARI

-

2015-2020

1214 Vernier (Suisse)

-

Chemin de Blandonnet 8

-

  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Basic Square