Soumission

Mis à jour : oct. 13



Lorsque j’ai tiré ce matin la carte de la soumission (du jeu « Message des anges »), quelle déception. « Me soumettre, moi jamais !! » semblait crier cette petite voix intérieure. Oui, vous savez, celle du mental qui veut tout contrôler. Pensant agir pour notre bien, elle fait tout son possible afin de nous éviter ce qui nous fait peur.

Pourtant, ce qui nous fait peur est souvent la chose derrière laquelle réside un immense cadeau. Un apprentissage indispensable à notre évolution sans lequel nous resterions, en partie, à côté de nous-même et de l’expression de notre potentiel.

Bien que je connaisse ce mécanisme de protection découvert en 2010-11 lors de mes premières constellations familiales, ce réflexe de quasi-survie n’a pas manqué de faire son show. Qu’est-ce que c’est usant de sentir cette part intérieure lutter contre ce qui est précisément le plus bénéfique sur son propre chemin d’évolution !

Mais ce matin la lutte aura été de courte durée. A peine quelques minutes pour tout vous dire. A force d’habitude, l’abandon de la lutte se fait de plus en plus rapidement en moi. Ce sentiment indescriptible de confusion ainsi que cette pointe de tristesse que j’avais ressentis, m’avaient alerté de l’arrivée de quelque chose d’important.

Pourquoi ce mécanisme de protection de l’ego s’était-il mis en œuvre ? Avait-il peur de disparaitre devant ce que j’apprêtais à faire ce midi ? C’est vrai que j’allais me « mettre à nu » et ouvrir un peu plus la porte d’un futur professionnel largement inconnu !

Suite à la série d’ateliers que j’ai animé en 2018-19 sur Lausanne, un des participants m’avait proposé d’intervenir dans une des réunions de son club d’affaire. Très satisfait du contenu de mes ateliers, il m’avait proposé de donner une conférence sur l’énergie et la méditation. Sans hésiter, j’avais accepté sa proposition sentant que c’était juste. Pourtant je ne savais pas ce qui allait se manifester. Qu’allais-je dire sur ce sujet qui me passionne ? Je n’en avais pas la moindre idée mais la confiance (pour ne pas dire la foi) était totale. La conférence aurait lieu environ 15-18 mois plus tard, le 6 mai 2020.


Après un report de la conférence en octobre 2020 du fait du covid, nous voilà rendu ce mercredi 7 octobre au jour J. Ce matin, une fois la mini-lutte terminée, j’ai pu accueillir pleinement les émotions qui montaient en moi depuis le milieu de la nuit.

Mais ouiii me suis-je exclamé, c’est bien cela ! Ma peur parlait de plonger dans l’inconnu et de me montrer encore un peu plus tel que je suis ; Ingénieur EPFL, coach très cartésien doté d’une faculté à ressentir l’énergétique que j’ai incorporé dans mon travail ! L’un ET l’autre et non plus l’un OU l’autre.

Wouahhh … quelle énorme prise de conscience. Une part de moi était bel et bien en train de mourir. Celle fausse identité que mon ego avait assimilé comme étant moi.

Peut-être soutenu par force de croyances populaires et autre discours au demeurant bienveillants, j’avais sans m’en rendre compte, fait mienne la croyance limitative qu’un Ingénieur devenu coach ne pouvait pas être également être thérapeute énergétique. J’avais tellement entendu de connaissances et de confrères me dire, en parlant du coaching, « Il faut savoir s’arrêter à la limite de ses compétences ». Oui, c’est certain ! En l’occurrence leurs discours m’avaient intimé de m’arrêter à la limite de LEURS compétences et manifestement restreint l’expression de mes compétences de clairsentience et de clairvoyance.

L’accueil non jugeant de mes peurs de plonger dans l’inconnu, de montrer encore un peu plus qui je suis, m’a permis de toucher la gratitude de pouvoir partager les potentiels de l’énergétique dans le monde de l’entreprise et du business. Car oui, le monde de l’énergétique influence le monde du business, comme il nous influence toutes et tous dans notre quotidien.

Les questionnements qui m’avaient animé lors de la prise du rendez-vous ont fait place à une forme d’évidence. Il aura fallu le temps de maturation, les prises de consciences du mois d’aout qui m’ont permis d’accueillir la part de moi qui ressent les énergies. Cette part mise en lumière et pleinement acceptée à rendu le timing parfait. La conférence arrivait comme une cerise sur le gâteau.

<<< pause déjeuner >>>

Après une phase d’échanges informels durant l’apéritif et un excellent repas, voici venu le moment de mon intervention. Elle allait clôturer une série de rencontres et de conférences sur le thème de l’énergie, organisées par Henri durant les 12 mois de sa présidence du club. Il y a été question d’énergies mécaniques cinétique et potentielle, de kWh, de visite d’une installation de panneaux solaires photovoltaïques, de sortie en voilier afin d’aborder l’effet Bernoulli sur l’hélice et du vent dans les voiles ainsi que des émotions en entreprise … Une année qui abordait l’énergie sous différentes formes afin de mieux saisir l’impalpable.

Pour clôturer cette saison, j’avais prévu de partager ma propre expérience des énergies internes individuelles. Au travers de mon parcours d’Ingénieur EPFL, de scientifique cartésien initialement en froid avec le monde invisible, j’avais à cœur de leur transmettre comment la vie m’a doucement forcé à me rendre à l’évidence. Bien qu’invisible, l’énergie n’en est pas moins réelle. A l’image d’une idée qui précède et conditionne la réalisation du projet dont elle porte le germe, elle sous-tend et influence la concrétisation dans notre monde physique ordinaire.

Conscient que tout ce qui est invisible peut susciter des questions et des doutes, il m’était paru judicieux de faire des ponts avec le quotidien et le monde du travail. Faire usage d’exemples concrets et simples, afin d’illustrer mon propos et rendre palpable le monde intangible de l’énergie, m’était apparu nécessaire. Le monde du sport avec la dynamique d’une équipe de foot ou celle d’un team-projet en entreprise ainsi que la recherche fondamentale sur l’atome au CERN m’ont permis de créer ces indispensable ponts entre le visible et l’invisible.

Le courant est passé entre nous ! L’attention des 15 personnes présentes, leurs yeux pleins de joie et de vie, leurs acquiescements et leurs sourires m’ont témoigné que mon speech avait trouvé écho. Après mon intervention, Henri m’a même confirmé que j’avais réussi à les captiver.

L’expérience du jour, pour la moins inattendue, s’est avéré être un immense cadeau pour moi dont l’activité de coach est précisément de relier les mondes. Habitué à jeter des ponts entre le monde du FAIRE (largement prédominant dans les entreprises) et le monde de l’ÊTRE (davantage présent dans celui du bien-être et de la spiritualité), j’étais dans mon domaine de prédilection.


Avec un peu de recul je comprends mieux le sens de la carte tirée ce matin (extrait : « Si tu te rebelles contre quelque chose, cela persistera. Demande à tes anges de t’aider à abandonner toutes les résistances de ton ego (les conflits et les combats internes, les habitudes et les schémas de pensée rigides) pour que ta vie puisse déborder d’une vérité supérieure et de joie »). Il y était question de me soumettre à ce que la vie m’envoie pour me faire évoluer, de saisir ces opportunités offertes pour développer mon activité professionnelle en y exprimant mon unicité. Aller dans cette direction et plonger dans l’énergétique, terrain que j’ai initialement rejeté durant mes études d’Ingénieur, n’est pas une simple éventualité pour moi, c’est le chemin principal sur lequel on me demande d’offrir mes services.

Il est plutôt cocasse d’observer que ce qui nous fait le plus peur dans la vie est souvent ce qui est le plus porteur d’évolution personnelle. Alors, prêt·e à aller visiter ces espaces inconnus qui vous attirent malgré les peurs ?

Énergétiquement votre !

Christophe Ferrari

Révélateur de Talents (humains)

www.christophe-ferrari.com

Photos by Priscilla Du Preez, Patrick Fore & Thomas Kelley on Unsplash

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Retrouvez moi
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Basic Square

CHRISTOPHE FERRARI

-

2015-2020

1214 Vernier (Suisse)

-

Chemin de Blandonnet 8

-

  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Basic Square